logoCollectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918

Présentation : Marie LLOSA

Articles récents :

Prisons et prisonniers militaires, par Valériane Milloz


RSS Actualités :

RSS Dernières recensions:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie LLOSA

Née en 1972.
Doctorante en histoire à l’Université Toulouse II – Le Mirail, équipe doctorale Framespa – UMR 5136.
Profession : Chargée de mémoire et de communication

Mon intérêt pour la Grande Guerre a débuté au collège par l’étude en cours de français de l’ouvrage d’Erich Maria Remarque, A l’Ouest rien de nouveau. Le professeur nous avait demandé en plus de l’étude générale du texte, de faire quelques recherches documentaires sur la Grande Guerre. C’est dans le grenier familial, que j’ai trouvé la matière dont j’avais besoin : quelques lettres d’un arrière grand-père, des photos et des exemplaires de l’Illustration.
En 1996, je suivais alors à l’Université du Mirail les cours de Licence de Rémy Cazals et je souhaitais poursuivre en maîtrise d’Histoire. Il m’a alors parlé de 14-18, du département du Tarn, et j’ai dit pourquoi pas, mais sur l’Aveyron. Effectivement, le sujet avait été peu étudié pour ce département. C’est à l’Université Paul Valéry de Montpellier que j’ai soutenu sous la direction du professeur Jules Maurin, dans un premier temps, une maîtrise La ville de Rodez pendant la Grande Guerre, puis un DEA L’Aveyron pendant la Première Guerre mondiale (productions de guerre et camps d’internés civils).
Durant cette année de DEA, j’ai aussi effectué un stage aux archives départementales de l’Aveyron et classé le fonds de la Société Vieille Montagne de Viviez (industrie du zinc). Par ailleurs, au cours de ma prospection documentaire, j’avais pu recueillir des informations sur deux entreprises : la conserverie Raynal et Roquelaure de Capdenac et la création de la grenade Viven-Bessières à Villefranche-de-Rouergue.
Le D.E.A. soutenu, je n’obtiens pas d’allocation de recherches, j’ai donc prospecté pour un emploi. A cette période l’Office National des Anciens Combattants recrutait des personnes pour valoriser la « Mémoire » des conflits du 20ème siècle et j’ai occupé successivement un poste d’animatrice culturelle dans ce domaine aux services de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), Montauban (Tarn-et-Garonne), Cahors (Lot). Actuellement, je suis chargée de mémoire et de communication pour la région Pays de Loire, pour ce même établissement.
Au cours de mon séjour breton, j’ai noué des contacts avec l’Association « Bretagne 14-18 », qui œuvre sur l’histoire de la Grande Guerre dans le grand Ouest. Depuis, je suis membre de cette équipe et avec eux, j’ai pu publier un article sur les camps d’internés de l’Aveyron : « Les camps d’internés civils de l’Aveyron (1914-1919) » dans la Revue N° 2, « Bretagne 14-18 », sur L’internement et les prisonniers durant la Première Guerre mondiale. Plus tard, une vacance de poste me fait revenir dans le sud- ouest fin 2001.
Mais un chercheur seul est un chercheur isolé. En 2004, c’est au cours d’une présentation de l’ouvrage Le chemin des Dames, de l’événement à la mémoire, que j’ai pu reprendre contact avec Rémy Cazals. Chemin faisant, l’idée de reprendre la recherche et une thèse s’est affirmée. Restait à trouver un nouveau sujet. Plusieurs suscitaient mon intérêt, les internés civils, les étrangers, mais rien de bien précis.
Or, une thèse sur les camps d’internés civils avait été soutenue entre-temps à Montpellier par Hervé Mauran Les camps d'internement et la surveillance des étrangers en France durant la Première Guerre mondiale, 1914-1920. En revanche, le domaine des productions de guerre ouvrait bien plus d’opportunités et plus particulièrement celui de l’alimentation et de la nourriture des soldats. Les archives de l’entreprise Raynal et Roquelaure de Capdenac montraient leur intérêt et un nouveau champ jusque là laissé de côté. Aujourd’hui, je m’intéresse aux industries alimentaires pendant la Grande Guerre, et à leurs répercussions : l’essor des conserves alimentaires, l’histoire des entreprises alimentaires, des marques, du fonctionnement des entreprises et l’alimentation des soldats en général. Je n’oublie pas pour autant la Grande Guerre dans la région Midi-Pyrénées.
Enfin, mon travail dans le domaine éducatif m’a permis de me familiariser avec la littérature jeunesse ayant pour thème La Grande Guerre. Cette thématique a fait l’objet d’une communication lors d’un colloque en 2009 à Agen et est présentée lors de journée du livre.
En 2010, la nouvelle, Le Gang des monuments, écrite à l’intention des enfants (cycle 3) a fait l’objet d’un partenariat à la fois historique, littéraire et surtout artistique avec le musée de la Résistance de Montauban et l’Ecole de Dessin. Le texte a été illustré par les jeunes de l’Ecole et le projet final a été édité en ouvrage, destiné aux écoles de la communauté de communes de Montauban – Trois rivières. L’objectif était de réaliser un livret pour des enfants, par des jeunes et ainsi contribuer à montrer la mémoire de la Grande Guerre d’une autre manière que par un cours d’histoire classique.

 

 

 

 

Ø textes en ligne sur le site du CRID 14-18 (Collectif de recherche international et de débat sur la guerre 1914-1918)

- Circuit pédagogique de Vic-sur-Aisne, en collaboration avec Jean-François Jagielski (Présentation du circuit et fiches de travail).
- Bibliographie jeunesse présentation de romans destinés aux enfants (primaires) dont l’histoire est centrée sur la Grande Guerre
- "Les archives nominatives de l'ONAC : les dossiers nominatifs des combattants et victimes de guerre" mis en ligne en décembre 2006.
- Contribution au lexique des mots en 1914-1918

 

Ø Travaux universitaires :
2008-2009 : Master 2 Archives et Images, département Archives et médiathèque, à l'Université Toulouse II ; sujet du mémoire théorique : Roquefort : de la cave à l'assiette, histoire de l'image d'un fromage.
1998 : D.E.A. d’Histoire contemporaine à l’Université Montpellier III, ayant pour thème, L’Aveyron pendant la Première Guerre mondiale (productions de guerre et camps d’internés civils).
1997 : Mémoire de maîtrise à  ’Université Montpellier III, Rodez pendant la Grande Guerre.

 

Ø Publications

2010 : Participation au colloque du CRID 14-18 sur Les identités sociales et nationales en guerre, 12 et 13 novembre 2010, avec une communication intitulée « Le Poilu, outil de marketing patriotique ».
- Participation à la journée du livre de Suippes et animation d’une table ronde avec Catherine Cuenca,
- Participation la journée du livre de Craonne, pour une table ronde « Fictions de guerre » sur la littérature jeunesse, suite à la publication du « Gang des monuments » et Gisèle Bienne pour La ferme navarin, Gallimard, 2008, et Le chevalier démonté, Ecole des Loisirs, 2006.
- A paraître : "Le recensement des morts pour la France du Lot 1914-1919 : analyse et constatations", Actes du 59e Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées, tenu à Cahors les 19 et 20 juin 2009 avec la thématique : Vivre et mourir en temps de guerre de la Préhistoire à nos jours -Quercy et régions voisines.
2009 : La littérature jeunesse sur le thème de la Première Guerre mondiale en France et à l'étranger ", La Grande Guerre, mémoire et histoire, actes du colloque d'Agen-Nérac  14-15 novembre 2008.
2008 : Matériaux pour l’Histoire de notre temps édité par la BDIC, « Le poilu et sa nourriture : le cas des conserveries alimentaires » ;
« Le travail des femmes dans les usines de guerre de la France méridionale », Annales du Midi, à paraître, n° automne 2008
2006-2007 : Exposition Hurtebise 1914, présentée en novembre 2006 à Craonne (Aisne) et au musée de la Résistance de Montauban (Tarn-et-Garonne), mettant en valeur les dessins de Pierre-Alfred Nougarède.
2004 : « 1914-1918, l’autre front, l’exemple de l’Aveyron », Revue du Rouergue, n° Automne 2004.
2002 : « Les camps d’internés civils de l’Aveyron (1914-1919) » dans la Revue N° 2, « Bretagne 14-18 », sur L’internement et les prisonniers durant la Première Guerre mondiale.
1998: « Rodez pendant la Grande Guerre 1914-1918 », dans la Revue du Rouergue, numéro Eté 1998.

Ø Contributions à un ouvrage collectif :
2010 : Itinéraires au fil du Viaur - Lévézou / Haut et bas ségalas rouergat et tarnais,  sous la direction de Thierry Couët, Contrat rivière Viaur / Association Viaur vivant, 2010.
1992 : Co-auteur de l’ouvrage Al canton de Vezins édité par la Mission départementale de la Culture de l’Aveyron (1992).

Ø Divers :
1998 : Archives départementales de l’Aveyron : classement et inventaire des archives de la Société Vieille Montagne de Viviez et Penchot (industrie du zinc).

Imprimer Version imprimable